( 3 septembre, 2013 )

Présentation de ce blog

Bonjour à tous et bienvenue sur ce blog pédagogique!

 

Celui-ci a pour but d’être un complément utile à votre cours d’histoire et aux documents distribués en classe.

 

Mais qu’apporte-t-il en plus? A ce jour, trois axes de développement vous sont proposés:

 

  1. La possibilité de voir en couleur certaines photos et cartes présentes dans le syllabus qui vous a été distribué
  2. Le visionnage de documentaires et autres sources vidéo qui compléteront ce qui a été vu en classe
  3. Prochainement (si je trouve le temps), des exercices d’entraînement afin de se perfectionner à l’analyse de documents, la maîtrise des compétences, etc…

 

Bien entendu, je suis aussi à l’écoute de vos suggestions et conseils afin d’optimiser ce support. Pour cela, n’hésitez pas à venir m’en parler directement à l’ACJ.

 

 Bonne lecture à vous, en espérant que ce blog vous soit utile pour votre progression en histoire !!!

Publié dans infos générales par
Commentaires fermés
( 11 novembre, 2015 )

Déroulement et conséquences de la découverte de l’Amérique

Bonjour à tous!

Voici un documentaire en 7 parties qui devrait vous aider à mieux comprendre la rencontre de ces deux mondes et les conséquences qui en découlent.

Pour vous aider à faciliter votre visionnage:

  • Les deux premiers liens et la première partie du 3ème comparent les civilisations précolombiennes à l’Europe du Moyen-âge
  • La deuxième partie du 3ème lien et les liens suivants abordent le voyage de Christophe Colomb, la conquête de l’Amérique et ses conséquences

Bon visionnage à tous!

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

( 19 juin, 2015 )

Comprendre le sens d’une question

Dans de nombreux cas, une réponse incorrecte dans une évaluation n’est pas due à un manque d’étude mais plutôt à une mauvaise lecture et compréhension de la question. Voici certains points à assimiler afin de limiter ce genre de mésaventure.

 

A – Bien lire la question.

Trop souvent, dans une interrogation, on cherche à placer à un moment ou à un autre ce qu’on a appris. Mais ce n’est pas l’objectif d’une évaluation en 4ème, 5ème et en 6ème.

L’objectif n’est pas de caser tes connaissances mais de répondre à la question !!!

 

Cas de figure :

Tu es au restaurant, tu commandes un steak et le serveur te demande : « Quelle cuisson souhaitez-vous pour votre viande ? ». Et là, tu lui réponds : « La viande est la  chaire des animaux destinée à la consommation ».

Tu as dit tout ce que tu savais sur la viande mais le serveur ne connait toujours pas le choix de la cuisson ! Tu as dit ce que tu savais mais tu n’as pas répondu à la question !

 

B – Comprendre le sens de ce qui est demandé.

Deuxième réflexe à acquérir : comprendre le vocabulaire de la question !

Ici, il ne faut pas être fainéant car un mot incompris et on peut passer à côté du sens de la question ! Alors on pose la question ou, mieux encore, on recherche soi-même le sen si c’est possible.

Et enfin, Comprendre ce qu’on attend de toi dans la question. Pour cela, il faut maîtriser la signification des termes interrogatifs :

  • « Pourquoi » : Ici, il faut chercher les causes d’un phénomène, d’une situation. Les autres possibilités de formuler cette question sont « Pour quelles raisons » ou « quelles sont les causes »
  • D’autres questions vont te pousser à chercher les conséquences d’un évènement, d’une décision… Ici, on peut trouver d’autres termes comme « incidence » ou des questions comme « à quoi va mener »
  • « Expliquer » : Ici, il faut « rendre compréhensible ». Il t’est déjà arrivé de demander : « Je n’ai pas compris, est-ce que vous pouvez m’expliquer. Pour Atteindre l’objectif de cette question, il faut que tu répondes comme si le correcteur ne connaissait rien au sujet. Ta réponse doit donc être claire, précise et complète avec des exemples si nécessaire. Le fait de devoir expliquer un phénomène peut aussi, parfois, nécessiter le fait d’en donner les causes !
  •  « Comparer » : Dans ce cas-là, tu dois faire ressortir les points communs et les différences entre deux éléments avant de terminer par une conclusion.
  • « Comment » : On attend, ici, une explication sur les manières, les méthodes employées, par exemple, pour un évènement, une évolution.

Par contre, si ta question commence par « Comment expliquer », alors dans ce cas, cette expression est synonyme de « pourquoi et se penche donc sur les causes !

  • D’autres termes interrogatifs sont sujets à différentes interprétations. C’est le cas, par exemple, de « étudier » ou « analyser ». Pour ce dernier, il possède 14 synonymes (chercher, considérer, critiquer, décomposer, décortiquer, disséquer, éplucher, étudier, examiner, extraire, raisonner, rechercher, sonder, voir). Dans ce cas-là, il t’est conseillé de demander à ton professeur ce qu’il entend par là et donc attend de toi !

 

En conclusion,

Prendre le temps de bien lire les questions (même si cela prendre un peu plus de temps) est vraiment utile pour y répondre correctement. D’ailleurs, à la fin de l’interrogation, ne te contente pas de relire tes réponses mais relis aussi les questions afin de limiter les risques de hors-sujet !

Publié dans Exercices par
Commentaires fermés
( 19 juin, 2015 )

PROBLEMATISER: Rappels et exercices

Problématiser ou comment formuler une question pertinente ?

 

1 – La démarche de la problématisation

Regarder, observer, découvrir, chercher à savoir sont des activités naturelles chez celle ou celui qui s’intéresse à la vie de l’homme dans un milieu actuel.

Après avoir « jeté un coup d’œil », mille questions, de toutes sortes, lui viennent en tête.

 

Où ? Quand ? Pourquoi ? Qui ? Comment ? Avec quoi ? Etc.…

 

Pour organiser son travail d’exploration, d’investigation, une bonne question s’impose ! Poser une question pertinente aide à mener une enquête avec efficacité. Il faut savoir ce que l’on cherche.

Avoir une petite idée de la situation observée est important pour ne pas poser n’importe quelle question ! Il faut être pertinent ! Est pertinent ce qui est approprié, ce qui convient bien à l’objet que l’on étudie, nous dit le dictionnaire.

Ici, nous allons aller plus loin. La question pertinente se rapporte à un milieu de vie actuel où elle vise à demander une explication à propos de ce que l’on vient de percevoir, remarquer, découvrir, observer, constater, etc.…

 

Voici quelques éléments pour tenter de formuler des questions pertinentes de qualité. Face à un milieu, il est possible de se poser une infinité de questions. Nous pourrions tenter de les regrouper en, au moins, trois catégories bien distinctes.

 

La question pertinente (ou « problématique ») conduit :

  • à une recherche d’information(s)
  •  à poser un jugement de valeur
  • à une recherche d’explication(s)

 

Cas de figure n°1 : La question posée conduit à une recherche d’information(s)

Exemples :

  • Où : où se trouve la place verte ?
  • Qui : qui a réalisé ce monument ?
  • Quoi : quel est ce type d’artisanat ?
  • Quand : quand a eu lieu cette catastrophe ?
  • Comment : comment a été construite cette tour ?

C’est une simple recherche d’information. Aucune recherche n’est provoquée.

DONC CES QUESTIONS NE SONT PAS PERTINENTES: PROBLEMATIQUES

 

Cas de figure n°2 : La question posée conduit à poser un jugement de valeur (= émettre une simple opinion)

On cherche à juger plutôt qu’à s’informer ou à expliquer. Donc cette question est à éliminer.

Exemple de question : « Est-ce juste de faire travailler des enfants de six ans ? »

DONC CETTE QUESTION N’EST PAS PERTINENTE: PROBLEMATIQUE

Une question pertinente aurait été « Pourquoi, à cette époque, faisait-on travailler les enfants à l’âge de six ans ? ». Cette question demande une explication et non un jugement de valeur.

 

Cas de figure n°3 : La question posée conduit à une recherche d’explication(s)

► POURQUOI ?  Expliquer pourquoi ces éléments sont là ?

Exemple : « Pourquoi trouve-t-on un espace de parking tout le long de la rue Verte ? »

 

► COMMENT ? Expliquer comment les événements ont abouti à ce que je vois.

Exemple : « Pourquoi a-t-on construit un magasin sur la place Bleue ? »

 

DONC CES QUESTIONS SONT PERTINENTE: PROBLEMATIQUE!!!

Une bonne question pertinente est posée à partir de ce que l’on sait déjà. Elle permet d’aller plus loin dans la découverte du monde. Elle se rapporte toujours au travail en cours et elle vise à mieux comprendre les phénomènes étudiés.

 

En résumé :

Une question pertinente est une question à laquelle, tu ne peux pas répondre :

-       par oui ou par non

-       par un nom, par un lieu ou par un nombre

-       par une date

Une question pertinente ne doit pas être d’ordre philosophique : en effet, à ce type de question, on pourrait répondre par « oui » ou par « non » en justifiant sa réponse et avoir raison.

Une bonne question pertinente nécessite une analyse de documents et une réponse élaborée de plusieurs lignes composée d’arguments et d’exemples !!!

 

2 – Exercices :

 

 a – Précise si les questions suivantes sont pertinentes ou non.

  1. En quelle année Mons est-elle devenue chef-lieu de la province du Hainaut ?
  2. Pourquoi Dour possède-t-elle une Grand-Place et une place verte ?
  3. Qui est l’actuel bourgmestre de Saint-Ghislain ?
  4. Est-ce que l’entité de Saint-Ghislain est traversée par une rivière ?
  5. Pourquoi le zoning de Dour-Elouges s’est-il implanté à la rue Benoît ?

 

b – Dans chacune des deux séries ci-dessous :

  • Parmi les trois questions proposées, souligne en rouge la question pertinente.
  • Justifie pourquoi les autres questions ne sont pas pertinentes.

 

Première série :

  1. En quelle année fut construite la cathédrale Sainte Gudule et Michel ?
  2. Pourquoi peut-on affirmer que Mons est une ville du Moyen-âge?
  3. Est-ce que Liège est une ville historique?

Deuxième série :

  1. Pourquoi peut-on affirmer que le village d’Athise est une commune rurale ?
  2. Comment s’appelle la région dans laquelle se situe l’entité d’Ath ?
  3. Est-ce que la Haine passe dans l’entité d’Honelles ?

 

c – Tente de formuler une question pertinente à propos de la mondialisation.

Publié dans Compétences,Exercices par
Commentaires fermés
( 19 juin, 2015 )

ANALYSER ET CRITIQUER: Rappels et exercices

Analyser et critiquer ou comment évaluer la fiabilité d’une information ?

 

1 – Les différentes vérifications à mener :

 

Avant d’analyser un document et d’utiliser les informations qu’il apporte pour répondre à une problématique, il convient de déterminer si le document est fiable (= digne de confiance).

Il faut donc se pencher sur différents aspects du document à travers 6 démarches importantes :

 

a – Vérifier la pertinence du document (=Critiquer un document / Identifier un document)

► Déterminer l’objet de la recherche (problématique) : Quoi ? Où ? Quand ?

► Dresser la carte d’identité du document : Quoi ? Où ? Quand ? Nature ? Origine ?

► Vérifier la pertinence : Le document répond-il au problème posé ?

 

Remarque : Si le document n’est pas pertinent, tu peux arrêter ton analyse critique car il ne sera de toute manière pas utilisé

 

b – S’informer sur l’auteur

► Dresser la carte d’identité de l’auteur : Nom ?  Dates ?  Nationalité/Origine ? Profession/Statut/Titre ?  Appartenance sociale ?

► Déterminer si l’auteur est contemporain des faits. (cfr. Dates)

► Déterminer si l’auteur est témoin des faits. Si l’auteur n’est pas témoin, comment a-t-il eu accès à l’information ? Quelles sont ses sources ? Qui sont ses informateurs ?

► Déterminer si l’auteur est compétent. Est-il un expert de ce dont il parle ? Comprend-il ce qu’il rapporte ?

► Dégager l’(les) intention(s) de l’auteur : Informer, persuader, divertir, nuire, raconter, critiquer…

► S’interroger sur l’objectivité de l’auteur : Fait-il intervenir ses opinions ? Prend-il parti ? Si oui, il est subjectif / Si non, il est objectif.

 

Remarque : Si les propos de l’auteur sont clairement orientés (subjectifs) le document peut être considéré comme non fiable.

 

c – S’informer sur les raisons d’être du document et sur son(ses) destinataire(s)

► S’informer sur les raisons d’être du document : (cfr. Intentions de l’auteur) à quoi le document devait-il servir à l’époque de sa rédaction, de sa conception ?

► S’informer sur la destination du document : À qui était-il destiné ?

 

Remarque : La posision d’un auteur face à son destinataire peut l’inciter à mentir, à exagerer, à minimiser, à ce contredire… son objectivité peut donc être mise en doute.

 

d – Faire appel à tes connaissances et/ou consulter des instruments de travail

► Confronter les informations du document avec tes savoirs.

► Confronter les informations du document avec d’autres documents (comparer).

 

Remarque : Si les informations contenues dans le document sont présentes dans d’autres documents, il est fort probable que le document soit fiable.

 

e – Mettre en lien toutes les informations dont tu disposes.

► Remettre de l’ordre dans toutes les informations (contenu, auteur, raison d’être…) :

Dans quelle mesure toutes les informations entachent-elles la fiabilité du document ?

 

f – Déterminer la fiabilité du document.

► Dégager les éléments qui incitent à faire confiance.

► Dégager les éléments qui incitent à se méfier.

 

Remarque : Rien n’est tout blanc ou tout noir ! Un auteur, même le plus objectif, a toujours une intention lorsqu’il rédige un écrit, lorsqu’il réalise un projet.

Ton rôle est donc de repérer, dans un document, les éléments auquels tu peux faire confiance et ceux dont tu dois te méfier.

 

2 – Exercices : Exemple d’une recherche : Relations entre chrétiens et musulmans lors des croisades

Pour chacun des documents suivants, évalue leur pertinence, leur fiabilité et leur objectivité en utilisant les techniques ci-dessus et en justifiant tes réponses.

 

Doc. N°1 : La région de Damas en 1185

« Les chrétiens font payer, sur leur territoire, aux musulmans une taxe, qui est appliquée en toute bonne foi. Les marchands chrétiens, à leur tour, paient en territoire musulman sur leurs marchandises ; l’entente est entre eux parfaite et l’équité est observée en toute circonstance. Les gens de guerre sont occupés à leur guerre, le peuple demeure en paix, et les biens de ce monde vont à celui qui est vainqueur. Telle est la conduite des gens de ce pays dans leur guerre. Il en va de même dans la lutte intestine survenue entre les émirs des musulmans et leurs rois ; elle n’atteint ni les peuples, ni les marchands ; la sécurité ne leur fait défaut dans aucune circonstance, paix ou guerre. »

Source: Ibn Djubayr, Voyages.
Cité et annoté par M. Balard, A. Demurger, P. Guichard dans Pays d’Islam et monde latin Xe-XIIIe siècles. Hachette, Paris, 2000.

 

croisade 1

Doc. n°2 : Gravure de Guillaume de Tyr (Archevêque et historien du XIIème siècle)

 

Doc. n°3 :

 « Au moment où Zengî prit possession des provinces, les Francs avaient étendu leurs conquêtes, multiplié leurs armées, répandu la crainte, établi la tyrannie, manifesté leur malice, dévoilé leur méchanceté, excité leur convoitise et porté leurs invasions dans les terres de l’islamisme. Enhardis par la faiblesse des musulmans, ils ne cessaient de les attaquer, les persécutaient de toutes les manières, les inquiétaient, les tourmentaient, les exterminaient. (…) Les étoiles du bonheur de l’islamisme s’étaient abaissées sous l’horizon et le ciel de sa gloire s’était fendu ; le soleil de ses destinées se cachait dans les nuages (…) Pour le reste de la Syrie, la situation des habitants était encore plus déplorable. »

Source: Ibn al-Athîr, Histoire des atabegs de Mossoul. Cité et annoté par M. Balard, A. Demurger, P. Guichard dans Pays d’Islam et monde latin Xe-XIIIe siècles. Hachette, Paris, 2000.

 

croisade 2

Doc n°4 : Massacre de la croisade populaire à Civitot (selon Gustave Doré, illustrateur du XIXe siècle)

 

Publié dans Compétences,Exercices par
Commentaires fermés
( 19 juin, 2015 )

ANALYSER ET SYNTHETISER: Rappels et exercice

Analyser et synthétiser ou comment rassembler les informations ?

 

1 – Les réflexes à avoir

 

Pour synthétiser les informations afin de répondre à une problématique, il faut respecter les règles suivantes :

 

► Ne conserver que les éléments qui permettent de répondre à la problématique.

 

► Identifier à l’intérieur des documents les mots-clés qui devront apparaître dans la synthèse.

 

► Distinguer l’essentiel du détail et superflu.

 

► Reprendre les techniques du résumé abordées dans le cours de français de troisième.

 

► Classer et hiérarchiser les informations en fonction de leur importance et/ou de leur évidence.

 

► Faire des phrases courtes et simple tout en utilisant un vocabulaire précis.

 

2 – Exercices

Résume le texte ci-dessous en trois phrases maximum:

 

ORDONNANCE ROYALE CONTRE LES BLASPHÉMATEURS (1397)

Cette ordonnance royale, donnée par le roi Charles VI (1368-1422), décrit les peines encourues par ceux qui blasphèment contre Dieu, la vierge Marie, ainsi que contre les saints et saintes de la religion catholique:

« Charles, par la grâce de Dieu Roi de France, à tous ceux qui liront cette ordonnance, Salut. Tous ceux qui diraient paroles, injures et blasphèmes contre notre Créateur et ses œuvres, contre la glorieuse vierge Marie, sa mère bénie, ses saints et saintes, ou qui jureraient sur eux, seront mis pour la première fois, au pilori où ils demeureront de une heure jusqu’à neuf heure, on pourra leur jeter aux yeux de la boue ou autres ordures, sauf des pierres ou choses qui pourraient les blesser. Après ils demeureront un mois entier en prison au pain et à l’eau. A la seconde fois, on leur fendra la lèvre supérieure avec un fer chaud jusqu’à ce que leurs dents leur paraissent, à la troisième fois la lèvre inférieure ; et à la quatrième fois les deux joues ; et si par malheur, il leur arrivait de mal faire une cinquième fois, l’on leur coupe la langue en entier, qu’ainsi ils ne puissent plus dire de pareilles choses.

Afin que notre ordonnance soit connue de tous et que nul puisse prétendre l’ignorer elle sera criée et publiée en lieux et places publiques.

Donné à Paris le septième jour de mai 1397, XVIIe année de notre règne. »

Source: Archives Départementales de l’Hérault.

Publié dans Compétences,Exercices par
Commentaires fermés
( 19 juin, 2015 )

L’étude de textes

Le texte est souvent le document que le professeur va privilégier pour te faire comprendre un changement, une évolution.

 

Astuces et conseils :

Avant de te plonger dans le compréhension d’un document (texte mais aussi peintures, dessin, photographie, etc…), repère le thème du document et note sur un brouillon les infos du cours qui s’y rapportent. De ce fait, tu pourras mieux comprendre ce que tu vas lire, faire des liens avec ce que tu connais déjà et donc t’aider fortement dans tes réponses.

 

A – Résumer un texte

 

1 – La méthode à suivre

 

Pour résumer un texte, il faut :

  •  Dans un premier temps, l’idée ou le thème principal (ou les idées et thèmes)
  •  Ensuite, je repère les mots-clés : ceux qui sont indispensables à la compréhension du texte et qui devront donc se retrouver dans le résumé.
  •  Ensuite, je repère les situations, exemples qui me seraient utiles pour préciser des notions où mots-clés qui pourraient être confus.
  • Enfin, j’écarte tout ce qui n’est pas essentiel à la compréhension des idées et thèmes principaux.

 

Une fois que tout ceci est fait, je peux alors rédiger mon résumé en classant les idées :

  • Soit dans le même ordre que celui du texte
  • Soit par ordre d’importance

 

2 – Exercices

a – Fais ressortir, pour chaque texte l’idée ou le thème principal (ou les idées et thèmes).

Les interprètes, chargés de faire la traduction simultanée d’un discours, sont également recherchés. Les prochains concours de recrutement d’interprètes pour les institutions européennes incluent le français et l’allemand. Pour être sélectionnable, il est impératif d’avoir une très bonne connaissance de deux langues en plus de sa langue maternelle. Une de ces deux langues doit être l’anglais, le français, ou l’allemand. Maîtriser une autre langue est toujours un plus.

 

« L’intention s’est transformée en certitude jeudi : la direction de La Redoute a officiellement annoncé son intention de fermer son site logistique de Dottignies (Mouscron) où sont employées 94 personnes. Le site d’Estaimpuis n’est pas concerné par cette décision.

« La Redoute Benelux a consulté et informé les représentants du personnel pendant ces trois derniers mois et a étudié l’ensemble des alternatives proposées. Malgré l’examen approfondi de ces alternatives, l’entreprise n’a pas identifié d’autre possibilité garantissant sa pérennité », indique l’entreprise dans un communiqué.

« Les économies attendues par la fermeture de l’entrepôt sont indispensables pour permettre à La Redoute Benelux d’investir et de rester compétitive sur son marché. Les prochaines réunions avec les représentants des travailleurs seront consacrées à la négociation d’un plan social », poursuit-elle.

La direction s’est par ailleurs engagée à proposer prioritairement un emploi au sein du groupe Redcats, dans le nord de la France, à 20 collaborateurs de Dottignies. »

 

b – Dans chaque texte, fais ressortir en rouge l’idée ou le thème principal (ou les idées et thèmes), en vert les mots-clés et en bleu les exemples utiles.

Le marché dominical de Charleroi ne s’est pas tenu hier matin suite à un mouvement de protestation lancé par deux organisations corporatives de maraîchers. Ces dernières dénoncent l’insécurité du marché de Charleroi, un certain manque d’informations dont les commerçants se disent les victimes, les difficultés d’accès au réseau électrique ainsi que la nouvelle organisation concernant le traitement de leurs déchets. Plutôt que de déballer leurs échoppes et leurs marchandises, quelque 200 maraîchers se sont dès lors réunis sur la place Charles II, où ils ont pu rencontrer le bourgmestre, Jean-Jacques Viseur. Celui-ci s’est engagé à renforcer la présence policière sur le marché. Certaines mesures en faveur d’une amélioration des conditions des maraîchers sont également inscrites au budget 2011 de la Ville.

 

Quelque 150 sans-papiers indiens et pakistanais occupent gratuitement depuis mercredi après-midi un entrepôt de la rue Brogniez, à Anderlecht, avec l’accord de son propriétaire, indique jeudi un communiqué de l’Union de défense des personnes sans-papiers (UDEP).

Ces 150 Indiens et Pakistanais estiment avoir été oubliés par l’administration de Melchior Wathelet (cdH), secrétaire d’Etat à la politique de Migration et d’Asile, depuis leur demande de régularisation datant de fin 2009.

La majorité de ces sans-papiers attendent de signer un contrat d’embauche en Belgique, mais qu’ils ne peuvent conclure faute de réponse à leur demande de régularisation.

« Ces personnes craignent que les employeurs renoncent à les embaucher à cause des obstacles posés par l’administration du ministre », indique le communiqué de l’association de défense des sans-papiers. Le nombre d’occupants s’élève pour l’instant à 150 personnes, majoritairement des hommes.

Ils occupent gratuitement les lieux avec l’accord du propriétaire, lui-même pakistanais. Les sans-papiers s’étaient cotisés pour payer le premier mois de loyer, mais le propriétaire a refusé d’être payé.

 

c – Rédige un résumé du texte suivant.

Il a fait en moyenne 0,53°C de plus en 2010 que sur la période de référence de 1961 à 1990,
selon les statistiques publiées hier par l’Organisation météorologique mondiale (OMM). En outre, la décennie 2001-2010 est la plus chaude depuis le début des relevés en 1854: les températures moyennes ont affiché 0,46°C de plus qu’entre 1961 et 1990. Le réchauffement est particulièrement fort en Afrique et dans certaines régions d’Asie et de l’Arctique, où 2010 a souvent été une année record. De nombreuses sous-régions enregistrent ainsi des températures supérieures de 1,2°C à 1,4°C à la moyenne à long terme. Seules l’Europe du Nord et de l’Ouest semblent échapper au phénomène. Les températures mensuelles moyennes ont même été parfois inférieures de 10°C à la normale dans certaines régions de Norvège et de Suède. Mais globalement, «les statistiques de 2010 confirment la tendance significative de réchauffement de la Terre à long terme», a déclaré le secrétaire général de l’OMM, Michel Jarraud, en présentant ces résultats au siège genevois de cette agence dépendant des Nations unies. L’année 2010 a aussi été la plus humide jamais enregistrée, selon le Réseau mondial de climatologie historique (Global Historical Climatology Network, GHCN), mais les chercheurs estiment que des études sont encore nécessaires pour établir un éventuel lien entre le réchauffement et l’humidité.

 

B – Chercher les causes d’un évènement

Chercher les causes, c’est vouloir comprendre pourquoi on est arrivé au fait essentiel d’un événement, d’une décision.

 

Pour chaque texte, trouve la  ou les cause(s) de la partie soulignée.

 

Le groupe Mobistar a réalisé l’an dernier un résultat net consolidé de 263,6 millions €,

soit une progression de 1,3% par rapport à l’année précédente. Le chiffre d’affaires a lui progressé de 6,2% à 1,7 milliard €. Mobistar explique cette hausse par le succès de la vente de téléphones mobiles, l’augmentation du nombre de clients postpaid. Le groupe Mobistar totalisait plus de 4 millions de clients actifs en téléphonie mobile fin 2010, soit une augmentation de 5,5% en un an. L’utilisation accrue des données mobiles a également joué un rôle sur ces bons résultats, en atténuant «l’impact négatif de la régulation sur le chiffre d’affaires, impact s’élevant à 57,8 millions €». Le revenu mensuel moyen par client a, en revanche, diminué de 0,9% en un an pour atteindre 31,26 € fin décembre 2010. Mobistar explique cette baisse principalement du fait des mesures régulatoires. Pour 2011, Mobistar table sur un chiffre d’affaires semblable à celui de 2010 (1,66 milliard €).

 

Une Tunisienne s’est immolée par le feu jeudi 10 février à Monastir, à 160 km au sud-est de Tunis, devant le siège du gouvernorat, et son état est « jugé grave », a annoncé l’agence officielle TAP. Selon l’agence, qui cite des sources médicales, la femme, originaire de Sfax, la deuxième ville du pays plus au sud, « souffre de brûlures au troisième degré ». La sœur de la victime a indiqué que cette dernière « éprouvait des difficultés à obtenir des médicaments pour son mari, atteint d’un cancer ».

Le pays a connu de nouveaux troubles en début de semaine, plus de trois semaines après le renversement de M. Ben Ali, des manifestants exigeant notamment la démission de gouverneurs dans plusieurs villes de province en raison de leurs liens avec l’ancien régime.

La révolte qui a conduit à la chute du régime a démarré le 17 décembre à la suite de la mort d’un vendeur ambulant, Mohamed Bouazizi, 26 ans, qui s’était immolé par le feu devant les bureaux du gouverneur de Sidi Bouzid, à 265 km au sud de Tunis, pour protester contre la saisie par la police de son étal de fruits et légumes. Les cas d’immolation s’étaient ensuite multipliés dans la région, notamment en Egypte et en Algérie. Ces gestes désespérés sont principalement le fait d’hommes en quête d’emploi ou de logement, et les immolations ont souvent eu lieu devant un bâtiment symbolique de l’Etat.

Les revenus combinés des vingt clubs les plus fortunés de la planète ont dépassé pour la première fois les 4 milliards d’euros durant l’exercice 2009-2010 (4,3 milliards, en hausse de 8 % par rapport à l’année précédente). « Cela montre l’impressionnante résistance de ce sport dans un contexte de crise mondiale », estime le cabinet de consultants Deloitte qui a publié un rapport jeudi.

Le Real Madrid reste le club de football le plus riche du monde, pour la sixième année consécutive. Avec 438,6 millions d’euros de revenus pour la saison 2009-2010, le Real Madrid devance le FC Barcelone (398,1) et Manchester United (349,8). Viennent ensuite le Bayern Munich (323), Arsenal (274,1), Chelsea (255,9), l’AC Milan (235,8), Liverpool (225,3), l’Inter Milan (224,8) et la Juventus Turin (205).

Les vingt premiers du classement proviennent tous des cinq championnats majeurs : l’Angleterre (7), l’Italie (4), l’Allemagne (4), l’Espagne (3), et la France (2). Les deux clubs français sont Lyon (139,6), 13e, qui perd une place par rapport à l’an dernier, et Marseille (133,2), 14e, qui en gagne deux. Alors que les six premiers du classement restent inchangés, Manchester City fait un bond de la 20e à la 11e place avec 152,8 millions contre 102,2 l’année précédente.

 

C – Chercher les conséquences d’un évènement

Établir les conséquences, c’est vouloir comprendre ce à quoi peut mener un événement, une décision. Il y a, ici, la notion du « donc ».

 

Pour chaque texte, trouve la ou les conséquence(s) de la partie soulignée.

 

Madrid et Barcelone, les deux plus grandes villes d’Espagne, ont pris cette semaine des mesures de lutte contre la pollution atmosphérique, due à un anticyclone particulièrement puissant, en limitant la vitesse des voitures ou recommandant d’utiliser les transports en commun.

La mairie de Madrid recommande depuis lundi aux conducteurs circulant sur la M-30, une autoroute d’accès à la capitale, d’utiliser les transports en commun pour « éviter la hausse des niveaux de pollution ».

A Barcelone, le gouvernement régional de Catalogne, qui prévoyait de relever la limitation de vitesse sur une partie du périphérique, de 80 km/h à 90 km/h ou même 120 km/h, « a décidé de reporter à plus tard » cette mesure en raison de la pollution.

Le taux de polluants dans l’atmosphère a atteint le week-end dernier à Barcelone le double du niveau autorisé par l’Union européenne. « Il y a un anticyclone très fort depuis le week-end dernier et il est prévu qu’il reste au moins jusqu’à la fin de cette semaine », a expliqué une porte-parole du gouvernement catalan.

L’Espagne connaît actuellement des conditions météorologiques inédites « depuis trois ans », a-t-elle précisé, avec des températures élevées et un anticyclone accompagné de hautes pressions atteignant 1 033 hectopascals.

L’organisation Ecologistes en action a contesté mardi les mesures prises par la municipalité de Madrid. Recommander l’utilisation des transports en commun est « inefficace, comme le prouvent les embouteillages habituels qui se sont formés aujourd’hui et les hauts niveaux de pollution qu’affichent encore les stations de mesure », a affirmé l’organisation.

Les écologistes demandent des mesures concrètes pour restreindre le trafic en centre-ville : la baisse des prix ou la gratuité ponctuelle des transports publics, l’augmentation des tarifs des parkings, le développement des déplacements en vélo, la création de grands parkings aux portes de Madrid.

Car les risques pour la santé sont réels, préviennent les médecins et les écologistes. « La pollution tue prématurément 16 000 personnes par an en Espagne », selon des chiffres de la Commission européenne cités mercredi par Ecologistes en Action. « Elle peut augmenter la mortalité de 5 % », selon Javier Gonzalez Medel, porte-parole de l’Association pour la défense de la santé publique de Madrid.

 

Boire du soda light

Le soda light, un danger pour la santé? Les personnes buvant du soda light quotidiennement accroîtraient leur risque d’accident vasculaire de 61% comparativement à celles ne consommant aucun soda, selon une recherche publiée ce mercredi. Cette étude a été menée auprès de 2.564 personnes à New York dans le cadre d’un projet baptisé Northern Manhattan Study (NOMAS).

«Si ces résultats sont confirmés par d’autres études futures, ils indiqueront que le soda light n’est pas le meilleur substitut aux boissons sucrées pour réduire les risques cardiovasculaires», souligne le Dr Hannah Gardener, une épidémiologiste de la faculté de médecine de l’Université de Miami. Elle est le principal auteur de cette communication présentée à la Conférence internationale annuelle de l’American Stroke Association réunie cette semaine à Los Angeles.

Pour cette étude, les chercheurs ont demandé aux participants au début de la recherche la quantité et le type de soda consommé. A partir de leurs réponses, ils les ont groupés dans sept catégories allant de ceux ne buvant jamais de soda, à ceux qui en buvaient modérément (de un par mois à six par semaine) et quotidiennement (au moins un par jour). Durant une période de suivi de 9,3 ans, il y a eu 559 accidents vasculaires dans le groupe, y compris des attaques cérébrales ischémiques (provoquées par un caillot dans un vaisseau) et hémorragiques, résultant de la rupture d’un vaisseau sanguin.

D – Comparer les différentes  visions d’un même évènement

Comme nous l’avons vu précédemment, comparer, c’est faire ressortir les points communs et les différences.

Il peut donc être important de voir si les faits, les idées, les arguments et/ou les exemples sont les mêmes. Il faut donc aussi se pencher sur le style, les termes, les répétitions, etc…

Comparer nous permet donc, aussi,  d’évaluer l’objectivité ou la subjectivité de l’auteur d’un document

 

Compare ces deux articles :

 

Ryanair, la compagnie préférée au monde, a, aujourd’hui (10 février), rendu un tutoriel en ligne pour des emballages légers et a appelé les universités belges pour l’ajouter à leur programme d’études après le comportement inacceptable et dangereux de plus de 100 étudiants belges samedi dernier à Lanzarote. Ryanair a publié le guide YouTube pour l’emballage de leurs bagages  afin de permettre à ces étudiants d’éviter d’être géner, et en Belgique, à la suite de leur refus de se conformer aux politiques des compagnies aériennes et des instructions, comme ils ont accepté de faire au moment de la réservation.
Le tutoriel montre comment les passagers peuvent emporter assez de vêtements pour des vacances de deux semaines dans un bagage à main de 10 kg. Ryanair a appelé les universités belges pour introduire des tutoriels sur «la sécurité à l’étranger», «l’importance des consignes de sécurité suivantes (sans cracher ou des personnes au danger) et «comment respecter les règles de vie dans les  hôtels » la suite des rapports des médias sur les dégâts que ces étudiants ont causés durant  hébergement à l’hôtel de l’île.

Traduction du communiqué de presse de Ryanair.

 

Ryanair vire des étudiants à Lanzarote

80 étudiants ont été débarqués samedi 5 février d’un Boeing 737 de Ryanair suite à une altercation avec l’équipage. Dimanche 6 février, certains ont préféré rentrer chez eux avec l’aide d’une autre compagnie, Ryanair n’ayant pas de vol direct pour Bruxelles Charleroi avant mardi.

80 étudiants belges restent bloqués contre leur gré sur une des îles Canaries. L’incident a commencé quand une passagère étudiante a refusé de payer un supplément de 40 euros pour son bagage. Les collègues étudiants s’y seraient mêlés et une altercation avec les membres de l’équipage aurait eu lieu. Le commandant de bord aurait alors jugé que toutes les conditions de sécurité n’étaient pas réunies et a fait appel à la Guardia Civil pour débarquer les 80 étudiants.
Suite à la pression du consul belge à Ténériffe, les étudiants ont été logés dans un hôtel de la région.
Ryanair n’assure plus aucun vol direct entre Lanzarote et Bruxelles Charleroi avant mardi. Certains ont donc choisi de ne pas attendre et d’emprunter les autres compagnies aériennes présentes à Lanzarote pour sortir de l’ornière, soit au choix easyJet, Air Europa, Spanair, Iberia, Jetair Fly, ou Air Berlin. Mais leur voyage s’annonce compliqué car aucune compagnie ne desservant directement Bruxelles, ils devront aussi emprunter un second vol et prendre leur mal en patience. Ryanair ne s’est pas encore exprimé sur cet incident.

http://www.air-journal.fr/2011-02-06-ryanair-vire-des-etudiants-a-lanzarote-524887.html

 

Publié dans Exercices par
Commentaires fermés
( 19 juin, 2015 )

L’étude de documents iconographiques

Comment pour les textes (voir astuces et conseils), il existe des possibilités de te faciliter l’observation d’un document iconographique.

  • Dès que tu as repéré le thème du document, tu fais une liste des informations du cours qui s’y rapportent.
  • Après avoir vu le thème général, tu identifies chaque élément du document.
  • Si tu n’as pas compris de suite le thème et l’idée du document, fais l’inverse : identifie les éléments du document afin de mieux le comprendre dans sa globalité.

 

Maintenant, entraîne-toi sur les documents suivants:

Document  n°1:

hitler

Hitler lors du congrès de Nuremberg de 1933

(photo extraite de »les collections de l’histoire » janvier-mars 2003) 

Notes importantes :

  • Une photographie n’est pas une représentation de la réalité dans l’absolu ! En effet,  le photographe a choisi un moment précis pour la faire, un angle, etc…
  • Il a aussi choisi de faire cette photographie dans un objectif précis ! (Commande, démonstration…)
  • Le titre ou les annotations sont aussi importantes pour comprendre un document iconographique.

Document n°2 :

 

cosmologieEurope , Sébastien Munster, Traité de Cosmographie Universelle, Bâle, 1588

 

Document n°3 :

 

louis xiv

Tableau de Louis XIV en costume de sacre

 

 Sinon, pour interpréter une caricature, je suis capable de :

  1. présenter l’image
  2. lire l’image
  3. expliquer l’image en la replaçant dans son contexte et en la mettant en relation avec mes connaissances

 

Exemple : Une gravure satirique (= ironique, moqueur, mordant) datant de la Révolution française

 

tiers etat

Le tiers état écrasé – gravure de 1789, musée Carnavalet, Paris

 1 – Présenter l’image

  • J’indique la nature du document.
  • J’indique la date et l’auteur (s’ils sont indiqués) et je pense à vérifier si l’auteur est contemporain des faits illustrés.
  • Je donne l’idée principale du document.

Pour l’exemple choisi :

1. C’est une gravure.

2. Elle date de 1789 mais l’auteur n’est pas indiqué.

3. Le document nous montre la situation du tiers état.

 

2 – Lire l’image

  • Je repère d’abord les différents éléments qui la composent.
  • Je les observe ensuite en faisant attention à leur disposition et leur organisation.
  • Je peux réaliser un schéma du document, pour m’aider à mieux mettre en évidence les éléments et leur disposition.

 

Pour l’exemple choisi :

1. J’observe trois personnages, qui sont habillés d’une manière différente. Le premier est en habit de clerc, le second en habit de noble et le troisième en habit du peuple.

2. Je remarque que deux d’entre eux sont sur une pierre, qui écrase le troisième. Je lis sur la pierre les inscriptions suivantes : « Taille, impôts et corvées ».

3. Je peux faire le schéma suivant :

tiers etat 2

3 – Expliquer l’image

  • J’interprète chaque élément.
  • Je repère les liens entre chacun d’eux.

 

Pour l’exemple choisi :

1. Les trois personnages, avec leurs habits, représentent les trois ordres qui composent la société française avant la Révolution : le clergé (élément n° 1), la noblesse (élément n° 2), le tiers état (élément n° 3). La pierre (élément n° 4), sur laquelle se tiennent le clergé et la noblesse représente les impôts payés par le tiers état.

2. En représentant la personne du tiers état écrasée par la pierre, on veut expliquer que le tiers état paie trop d’impôts et qu’il souffre de cette situation.

En plaçant sur cette pierre et en hauteur le clerc et le noble qui piétinent la personne du tiers état, on veut montrer que ces deux ordres dominent le troisième. Ils sont également responsables du nombre trop important d’impôts et de leur montant élevé. De plus, ils font payer des impôts au tiers état et en paient très peu eux-mêmes.

Cette gravure dénonce l’organisation injuste de la société française de l’Ancien Régime avec deux ordres privilégiés (clergé et noblesse) et un ordre défavorisé (le tiers état).

Je retiens l’essentiel :

Tout dessin qui représente comme cette image un événement ou un personnage en exagérant les traits est une caricature.
Elle dénonce, se moque ou veut faire rire.

Entraîne-toi sur le document suivant:

Document n°4 :

kroll flamands bxl

Publié dans Exercices par
Commentaires fermés
( 28 novembre, 2014 )

Révisions bilan histoire décembre 2014

Bonjour à tous!

revision

Alors, quelques petits rappels:

La matière à réviser:

  • Chapitres 1, 2 et 3 sur la colonisation de l’Amérique par l’Europe au XVIème siècle
  • Les 4 compétences (vues dans le chapitre 2 entre-autre)
  • Les interrogations et leur correction

L’examen sera composé de deux parties:

  • Des questions de compréhension du cours et d’analyse de documents sur le même thème que les chapitres 1, 2 et 3
  • Une étude de documents sur un sujet non vu en classe mais nécessitant la maîtrise des 4 compétences

Le matériel:

  • Il est important de bien venir avec une trousse complète (styloS, latte, crayons de couleur, effaceur, correcteur…).
  • Aucune transmission de matériel ne sera acceptée durant l’examen.
  • Si nécessaire, vous pouvez venir avec mouchoirs, eau…

Suggestions:

  • Dans vos révisions, relisez aussi les textes et ré-observez les images contenus dans le cours.
  • N’oubliez pas que ce blog contient les documents de votre cours en grand et en couleur! De plus, vous pouvez y trouver des exercices et documentaires pour parfaire votre compréhension!

Bonnes révisions!

 

 

Publié dans infos générales par
Commentaires fermés
( 13 juin, 2014 )

Film: Le roi danse

Bonjour à tous!

Voici un film qui pourrait vous être utile afin de voir le lien entre absolutisme et art… et de mieux appréhender cette période de l’Histoire.

Bon visionnage!

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

( 6 juin, 2014 )

Révisions Bilan de juin 2014

revisions.jpg

Bonjour à tous!

Voici quelques rappels utiles pour les festivités de fin d’année en histoire:

La matière: « Qu’est-ce que la démocratie ». C’est donc:

  • Dossier introductif et utilisation des compétences
  • Chapitre 5: Le sommet du pouvoir royal: l’absolutisme au XVIIème siècle
  • Chapitre 6: Le XVIIIème siècle: siècle des Lumières
  • Chapitre 7a: Les origines de la Révolution française
  • Chapitre 7b: Le déroulement de la Révolution française
  • Chapitre 7c: Les apports de la Révolution française à la démocratie

Le matériel:

  • Une trousse complète (donc avec effaceur, correcteur, crayons de couleur, latte…)
  • Et rien d’autre!

Bon courage pour vos révisions malgré un environnement on ne peut plus tentant! (Roland Garros, coupe du monde, finale NBA, « Qui veut épouser mon fils »…)

Publié dans infos générales par
Commentaires fermés
12
Page Suivante »
|